Faire une mise à jour sur les programmes gouvernementaux d’aides financières est une bonne habitude à développer. Il ne faut surtout pas se décourager devant la diversité des programmes, des intervenants et les procédures administratives, il faut plutôt s’en réjouir.

Au Canada, malgré l’abondance de programmes disponibles pour aider à financer l’innovation sous toutes ses formes, plusieurs entreprises ne les ont jamais utilisés. La principale raison selon Ayming , un important groupe-conseil international oeuvrant dans les domaines des finances et de l’innovation des entreprises, n’est pas l’ignorance des programmes, mais la conviction des dirigeants d’entreprises qu’ils ne sont pas éligibles. Il y a un manque d’information et de compréhension des critères d’admissibilité.

Faites une mise à jour sur les programmes d’aide financière gouvernementale

Une bonne façon de se mettre à jour est de rencontrer des spécialistes en financement de l’innovation et de contacter les représentants des principaux programmes d’aides financières gouvernementales aux entreprises, mieux encore, serait de participer à un événement qui rassemble ces intervenants pour se familiariser avec les programmes et les services et ainsi mieux planifier votre processus menant au financement.

Le Centre d’entreprises et d’innovation de Montréal (CEIM) a organisé en mai 2017 une série de conférences portant sur les principales aides financières gouvernementales aux entreprises émergentes ce qui a permis aux entrepreneurs d’avoir une mise à jour sur les principaux programmes. J’étais présente avec un de mes collègues Steeve Tremblay, spécialiste en financement à l’innovation d’Ayming (photo ci-jointe). Les présentations sont accessibles sur le site du CEIM.

Pas moins de 5000 programmes gouvernementaux sont disponibles, toujours selon Ayming. En financement de l’innovation, les crédits RS&DE sont les plus utilisés, avec 62% des entreprises éligibles réclamant leurs droits et seulement 25% d’entre elles utilisant le financement direct tels que les subventions et les prêts divers.

Comment assurer la pérennité des entreprises innovantes ?

Pendant l’activité d’information sur le financement du CEIM, Steeve Tremblay et moi avons fait le même constat; à savoir que nos clients ont souvent tendance à négliger les programmes pour le financement de la R&D et se trouvent en manque de fonds à l’étape de commercialisation. L’entreprise augmente son risque inutilement. Les programmes gouvernementaux d’aide financière à l’innovation permettent le démarrage et la pérennité des entreprises innovantes. Toutes les entreprises devraient les utiliser pour maximiser leur chance de succès.

Steeve Tremblay souligne aussi que l’arbitrage des dépenses admissibles est souvent négligé. Les entreprises soumettent leurs projets aux mêmes organismes gouvernementaux – sans savoir que ces dépenses auraient une plus grande portée, plus de fonds, dans d’autres programmes.

À titre d’exemple, il mentionne : « Si vous réclamez des crédits RS&ED et que vous avez des dépenses en immobilisation (achat d’équipement), un plan de commercialisation à l’exportation et de création d’emplois, plusieurs solutions s’offrent à vous. Nous savons que vous n’avez pas le temps de faire le tour de tout ce qui est disponible en offre gouvernementale. C’est pourquoi, Ayming propose aux entreprises un service d’accompagnement (identification des programmes – rédaction de la documentation) le tout centré sur le positionnement technologique et scientifique de vos projets.   Vous avez le choix de soumettre vous-même votre demande à un programme que nous aurons identifié pour vous (sans avoir à nous rémunérer) ou utiliser nos services d’accompagnement. »

Soyez bien informé et évitez de laisser l’argent sur la table 

Que pensez-vous des programmes d’aides financières gouvernementales aux entreprises? N’hésitez pas à partager votre expérience ou vos commentaires sur cet article.

Contribuons à soutenir notre croissance, d’être au service de la réussite des PME pour un monde meilleur!