On parle beaucoup de la gestion de l’innovation et de sa culture. L’importance de mettre en place une culture de l’innovation durable, de structurer le processus d’innovation au sein de l’entreprise.

Établir une culture de l’innovation nécessite beaucoup de volonté, de la discipline et une grande détermination. Il faut implanter un processus d’apprentissage et mettre en application l’innovation avec les bonnes ressources.

Innover n’est pas simple puisque les entreprises sont absorbées par les opérations et la quête constante de rentabilité. Ceci laisse peu d’occasions aux dirigeants de prendre le recul nécessaire pour voir autrement, trop préoccupé par chaque arbre pour bien voir la forêt. Qui parmi eux peuvent se permettre de consacrer 30 minutes pour se projeter dans le futur; sans téléphone ni courriel? La ressource temps pour les idées nouvelles, source de toute créativité et d’innovation, fait grandement défaut. (voir mon article : « Pourquoi les manufacturiers innovent peu? »)

Un dirigeant qui veut une entreprise performante en innovation s’attend à gérer 2 entreprises en une seule. Ce qui implique d’avoir 2 stratégies. Une pour le client d’aujourd’hui et une autre pour le client de demain avec pour chacune d’elles des processus et des compétences pour les soutenir.

Un juste équilibre entre l’exploitation et l’exploration doit être atteint. (voir l’article : « Innovation : êtes-vous une PME en exploitation ou en exploration? »

Créativité, innovation et exécution

Il n’y a pas une seule recette pour identifier une idée nouvelle et utile, la rendre concrète et l’exécuter. Dans le quotidien, tout est plus complexe. Le grand défi se trouve principalement lié au financement pour permettre l’exécution. En dépit des appels de nos politiciens à innover dans le secteur manufacturier, la disponibilité de ressources financières pour y arriver ne suit pas toujours le discours.

Le mieux, pour innover avec des ressources limitées par le capital privé et diminuer le risque inhérent au processus d’innovation, c’est d’accorder la priorité à la satisfaction des besoins exprimés et surtout observés chez les clients.

La satisfaction des besoins des clients

Donner la priorité à la satisfaction des besoins des clients signifie qu’une invention doit d’abord être une solution, produire une amélioration de vie. Elle doit être une idée utile reconnue par des clients pour mériter le titre d’innovation.

La proximité des besoins des clients donne l’occasion de faire émerger des innovations. Aussi, les clients plus avant-gardistes seront ceux qui le plus souvent reconnaîtront la valeur ajoutée.

Une stratégie d’innovation à retenir

Une stratégie serait d’identifier un client avec une bonne notoriété prêt à s’engager dans l’élaboration d’une solution innovante qui pourra  par la suite être partagée à d’autres clients. Choisir idéalement un client qui donnera accès à un volume de ventes élevé.

Une entreprise manufacturière de Granby, Produit Belt-Tech, utilise cette stratégie pour assurer sa pérennité et sa croissance. Son président et chef de direction, Robert Bélanger; lors d’une entrevue  mentionne « L’innovation requiert la présence d’une équipe tant chez nos clients qu’à l’interne chez Belt-Tech. On ne peut pas faire de l’innovation en s’isolant. Nous accordons beaucoup d’importance à la présence d’un(e) CHAMPION(NE) chez notre client qui peut s’assurer que le projet ira de l’avant, ne sera pas relégué aux oubliettes.  Aujourd’hui, l’innovation ne doit pas traîner trop longtemps, car l’intérêt disparaîtra.  Elle doit aussi représenter une réduction significative des coûts ou une valeur ajoutée remarquable(voir mon article :En choisissant l’innovation, Belt-Tech a assuré sa pérennité”)

 

Avez-vous identifié une stratégie d’innovation? N’hésitez pas à partager votre expérience ou vos commentaires sur cet article.

Contribuons à soutenir notre croissance, d’être au service de la réussite des PME pour un monde meilleur!