En affaires comme dans la vie, l’adoption d’une attitude positive compte beaucoup. Dans une entreprise en démarrage et lors de la création d’un nouveau produit, les conditions sont souvent d’extrême incertitude. Il faut apprendre à garder une bonne attitude en valsant avec le risque.

À force de côtoyer depuis plus de 30 ans des gens d’affaires tenaces, je sais à quel point ils peuvent tout donner en temps et en argent au risque de compromettre la sécurité financière de leur famille. Sans compter que le stress causé par ces risques, jour après jour, peut devenir insoutenable. J’ai un grand respect pour eux, car ils savent la plupart du temps garder malgré tout une attitude positive.

Comment garder une attitude positive?

Il y a souvent un décalage entre la somme des efforts accomplis et les résultats ce qui pourrait en démotiver plusieurs.

En gardant une attitude positive, les gens d’affaires passionnés, que je qualifie de « déraisonnables » avec une pointe d’humour, continuent malgré l’adversité d’avancer. Ils apprennent à gérer le risque dans l’action.

Lorsqu’ils lancent une innovation sur le marché, ils croient en leur produit au point de ne pas pouvoir imaginer la société sans lui. Ils capitalisent sur les premières ventes, qui représentent bien souvent moins de 10% des clients potentiels rencontrés, pour améliorer leurs stratégies et convaincre plus de gens à acheter leur produit. Guider par leur vision, ils acceptent pendant plusieurs mois ou quelques années de vivre avec le risque. Ils croient fermement en leur produit, à l’amélioration de leur condition de vie ainsi qu’à la création d’emploi qu’ils génèreront.

Pourquoi garder une attitude positive et réceptive?

Les partenaires financiers savent bien que beaucoup d’entrepreneurs se lancent dans l’aventure avec passion et insouciance. L’un des critères décisionnels qu’ils utilisent pour évaluer les projets est l’attitude des dirigeants et surtout leur réceptivité aux conseils.

Il est important pour un dirigeant de mesurer l’étendue de son ignorance, d’être réceptif aux critiques constructives et conseils judicieux de partenaires plus chevronnés que lui.

Des questions complexes lui seront posées où il devra apprendre à y répondre et à se montrer ouvert à toutes les idées avancées. Pour survivre et combler ses lacunes, il fera des apprentissages et comprendra comment tirer parti de l’information apportée

Avez-vous une attitude positive et réceptive? Êtes-vous un entrepreneur actif, déraisonnable et inspirant pour un monde meilleur? En connaissez-vous? N’hésitez pas à partager votre expérience ou vos commentaires sur cet article.

Contribuons à soutenir notre croissance, d’être au service de la réussite des PME pour un monde meilleur!