La commercialisation d’une innovation

Pour assurer le succès commercial d’un produit innovant développé au sein de l’entreprise, vous devez souvent recourir aux ressources du gouvernement pour obtenir de l’aide financière et des conseils. C’est parfois difficile d’identifier les bons contacts et programmes financiers surtout lorsqu’il s’agit d’une première expérience.

Au Québec, le programme de crédits d’impôt pour financer la recherche et le développement d’un produit est bien connu et utilisé par la plupart des dirigeants d’entreprises. Cependant, il est de moins en moins généreux et son accessibilité est de plus en plus restreinte. En matière de commercialisation, les recherches pour identifier les bonnes ressources sont plus difficiles.

Une autre difficulté s’ajoute au processus de commercialisation : le manque de connaissance sur les différentes étapes à franchir pour commercialiser une innovation. C’est normal, car la vision des dirigeants d’entreprises n’a pas intégré ladite innovation.

Savoir se faire entourer de gens qui ont passé par le même chemin devient très important. Heureusement, des ressources tant financières qu’humaines existent.

Les ressources disponibles

Lorsque le produit développé répond bien au besoin du marché, les entrepreneurs amorcent un processus de commercialisation et rencontrent inévitablement des embûches. Ils réalisent que leur produit n’est pas nécessairement prêt à faire sa grande entrée devant la clientèle cible. Le client n’est pas toujours disposé à en faire l’expérience maintenant.

Une étape importante à ne pas négliger est celle de la pré-commercialisation d’une innovation. Cette étape demande des ressources particulières, dont en voici quelques-unes pour les PME québécoises.

Un bon environnement d’affaires

La commercialisation d’un nouveau produit est complexe et demande autant sinon plus de préparation et d’efforts que sa phase de développement. Pour avoir une vision claire du chemin à parcourir, pour établir un bon plan de match avec les bonnes ressources, entourez-vous d’experts dans le domaine, des gens d’expérience en commercialisation d’innovations.

Dans le secteur public, voici 3 des principales ressources que j’utilise;

  1. Le service de guide expert du Gouvernement du Canada aide les PME à naviguer à travers le labyrinthe complexe de ressources à l’innovation et de programmes de soutien qui leur sont destinés. nrc-cnrc.gc.ca/fra/multimedia/videos/guide_expert.html
  2. L’Association pour le développement de la recherche et de l’innovation du Québec (ADRIQ) est un réseau d’expert en innovation disponible pour obtenir des conseils stratégiques afin de valider vos stratégies d’affaires et être accompagné dans le cadre d’un projet technologique. adriq.com/fr/comment-beneficier-des-visites-interactives. Je suis d’ailleurs membre de ce réseau et conseillère accréditée depuis 16 ans.
  3. La société de développement économique sur votre territoire offre des services tels que financement, accompagnement, conseil aux entreprises aux différentes étapes de leur croissance. Bien que ce service ne soit pas spécialisé dans les projets d’innovations, les conseillers connaissent bien les ressources disponibles au Québec et peuvent vous mettre en contact.

Le processus de commercialisation est intimement lié à celui de l’innovation. On dit même qu’une innovation non vendue n’est qu’une invention. Ces intervenants économiques vous feront gagner du temps en vous référant aux bonnes ressources et en vous transférant les bons outils pour établir un modèle d’affaires et un plan de commercialisation adéquat.

L’aide financière à la commercialisation

La commercialisation d’un nouveau produit peut coûter de 5 à 10 fois plus chère que le développer, d’où l’importance d’obtenir toute l’aide financière existante.

Ce n’est pas lorsque les clients se bousculent aux portes que les PME ont le plus besoin d’argent, mais c’est surtout à l’étape de pré-commercialisation, la phase d’introduction du produit sur le marché. Cette étape constitue un niveau de risque élevé qui rende les partenaires financiers frileux. Les ressources à privilégier généralement dans ce contexte demeurent les investisseurs privés de votre environnement d’affaires.

Les programmes d’aide à la commercialisation sont rares et ceux qui existent ont des critères d’admissibilités ou des procédures administratives qui rejoignent difficilement les attentes des PME qui commercialisent un nouveau produit.

Soyez visionnaire, innovez et commercialisez avec stratégie

Il n’y a pas de recette miracle pour trouver la bonne façon de commercialiser une innovation. Faire preuve de leadership pourra grandement contribuer à faire d’une innovation un succès commercial. Soyez visionnaire et commercialisez avec stratégie. Développez un environnement d’affaires qui favorise la croissance de votre entreprise. Multiplier les rencontres et les « pitchs » de vente. Participez à des événements comme les foires commerciales pour développer votre réseau d’affaires et valider auprès de votre marché cible l’intérêt de votre produit. Utilisez les relations publiques pour faire connaître tous les bénéfices de votre produit. Les agents de communications sont toujours à la recherche de nouveauté.

Dans cette chronique, je n’ai qu’effleuré ce sujet au cœur de mes activités. J’ose espérer qu’il vous a tout de même aidé à mieux saisir les enjeux. C’est maintenant votre tour de nous dire ce que vous en pensez. Avez-vous des suggestions à donner pour mieux commercialiser une innovation? Avez-vous déjà utilisé les ressources mentionnées? Avez-vous une expérience à partager?

Je vous invite à me soumettre vos commentaires,

Contribuons à soutenir notre croissance, d’être au service de la réussite des PME pour un monde meilleur!