À l’Ère des villes intelligentes, des « smart cités », où nous avons recours à un réseau toujours plus puissant d’infrastructures pour bonifier l’expérience urbaine des citoyens ainsi que l’offre de services des municipalités, pourrions-nous créer des réseaux intelligents de financement pour les entreprises?

L’idée m’est venue en accompagnant une entreprise en recherche de financement pour la commercialisation de leur innovation qui permet l’utilisation intelligente de l’espace. Pourrions-nous gérer plus intelligemment l’information sur les sources de financement qui s’adressent aux entreprises à l’étape de réalisation de leurs premières ventes?

L’intelligence des villes est avant tout l’intelligence des gens. Il en va de même pour le financement. Les partenaires financiers potentiels ont leurs propres dynamiques dans chaque territoire et chaque secteur. Ce sont des écosystèmes en mouvance que les entrepreneurs doivent suivre constamment et non seulement lors d’un montage financier.

Rares sont les startups qui ont un v-p finance pour faire une veille stratégique des programmes ou des investisseurs potentiellement intéressés à les aider financièrement. Comment s’y prendre? Quelles sont les meilleures pratiques pour accélérer l’accès à cette information?

Un réseau express de partenaires financiers publics

Depuis plusieurs années une des meilleures façons que j’ai trouvées pour former un réseau intelligent de financement pour ce profil d’entreprise est le réseau express de partenaires financiers publics.

Il consiste à rencontrer, autour d’une même table, à l’intérieur d’une demi-journée tous les partenaires publics de la région de l’entreprise susceptibles, grâce à leur programme respectif de financement, de couvrir l’ensemble des besoins financiers nécessaires au projet de commercialisation.

À titre d’exemple, pour une entreprise située à Montréal, PME MTL serait, à mon avis, l’organisme le mieux placé pour identifier les partenaires à inviter. Pour une entreprise située sur le territoire de Brome-Missiquoi, le CLD serait bien placé pour accompagner l’entreprise.
Les partenaires généralement invités sont;

Quelques conseils pour mener à bien cet exercice

Avant d’organiser cette rencontre, le dirigeant d’entreprise devra bien définir sa stratégie d’affaires et de commercialisation. Un plan d’affaires ainsi qu’une brève présentation PowerPoint de l’entreprise et de ses besoins financiers devront être présentés aux participants. Les partenaires étant ainsi bien renseignés, ils pourront mieux juger de la possibilité d’aider l’entreprise. Entre eux, ils pourront valider et établir le meilleur plan d’action pour gérer voir combiner les demandes de financement selon les critères de leurs programmes et les budgets disponibles.

En une demi-journée l’entrepreneur obtiendra l’heure juste et pourra décider d’aller de l’avant ou non. Il aura sauvé beaucoup de temps en ayant évité de réaliser seul les démarches ; identifier, contacter et rencontrer individuellement chacun des intervenants. De plus, la rencontre aura permis dès le premier contact d’établir un climat de confiance pour le financement du projet d’entreprise.

Généralement, il ressort de ces rencontres une volonté commune des participants de contribuer au succès de l’entreprise et au développement économique de leur région.

Pour les investisseurs privés, il est préférable d’organiser des rencontres individuelles. Au Québec, Anges Québec est une belle porte d’entrée

Avez-vous déjà assisté à un tel réseau express de partenaires publics? Est-ce la première fois que vous en entendez parler? Voyez-vous la pertinence d’en organiser? N’hésitez pas à partager votre expérience ou à soumettre vos commentaires.

Contribuons à soutenir notre croissance, d’être au service de la réussite des PME pour un monde meilleur!