Photo executive BOB B

Produits Belt-Tech est le principal fabricant international de sangles de sécurité pour les marchés de l’automobile, de l’aviation ainsi que plusieurs applications du secteur industriel. Sur la page d’accueil du site internet, le nombre de mètres fabriqués est comptabilisé en temps réel. Au moment d’écrire ces lignes, on pouvait lire 2,5 milliards de mètres, ce qui représente 3 fois l’aller-retour de la terre à la lune.

Fondée en 1931, il s’agit d’une des plus anciennes entreprises manufacturières de Granby et toujours en opération. J’ai rencontré Robert Bélanger, président et chef de direction de Produit Belt-Tech inc. pour savoir comment Belt-Tech arrive à se démarquer dans l’arène internationale dans un secteur manufacturier du textile où l’Asie a causé la fermeture de nombreuses entreprises.

LINDA LORD Au bord du gouffre en 2009-2010, dans la foulée de la crise financière, Produits Belt-Tech a réussi en 5 ans  à tripler  son chiffre d’affaires et emploie aujourd’hui 145 employés. À quoi attribuez-vous ce succès?

ROBERT BÉLANGER – L’arrivée de nouveaux contrats. Dernièrement, Belt-Tech a obtenu des contrats avec Ford et Audi ce qui quadruplera le chiffre d’affaires de notre entreprise.

L.L. – En avril 2013, un article de journal titre : « Belt-Tech : le bonheur est dans l’innovation ». Le diriez-vous encore aujourd’hui et pourquoi?

R.B. – Certainement; une entreprise qui ne fait aucune innovation disparaîtra, car nous sommes dans un milieu de compétition mondiale où la croissance doit se faire avec des produits innovants à valeur ajoutée.

L.L. – Donnez-nous quelques exemples de produit innovant que vous avez développé et ce qui a motivé son introduction.

R.B. –  En voici 3 :

  1. La sangle industrielle qui résiste aux objets contondants.

Nos clients recherchaient un produit ayant ces caractéristiques dans certains milieux où la manutention des pièces de levage demande une protection accrue. Le marché visé plus spécifiquement est celui des hydrocarbures.

  1. Une sangle plus légère à performance égale pour les marchés de l’automobile et de l’aviation.

L’idée est venue d’une demande de notre client dans l’aviation. Dans ce secteur, le poids de l’équipement est constamment sous révision et les fabricants de pièces doivent innover pour atteindre les objectifs des transporteurs. Cette sangle nous donne un plus grand avantage compétitif. Dans l’automobile, c’est la même chose, le véhicule doit être plus léger pour réduire la consommation tout en ayant une performance identique.

  1. Une sangle combinant l’avantage du nylon au prix du polyester pour le marché des sangles de levage et celui des attaches.

Certaines applications dans le secteur industriel demandent des sangles en nylon afin d’améliorer l’abrasion, l’élongation et l’exposition à des produits chimiques. Notre sangle Nylon Like en polyester offre tous ces avantages à un prix moindre que le nylon. C’est un facteur excessivement important qui a permis à Belt-Tech de pénétrer de nouveaux marchés avec des marges de profit plus avantageuses.  Innover dans un marché saturé est vital.

L.L. – Diriez-vous que vos clients sont le moteur de l’innovation à Produits Belt-Tech?

R.B. –  L’innovation requiert la présence d’une équipe tant chez nos clients qu’à l’interne chez Belt-Tech. On ne peut pas faire de l’innovation en s’isolant. Nous accordons beaucoup d’importance à la présence d’un(e) CHAMPION(NE) chez notre client qui peut s’assurer que le projet ira de l’avant, ne sera pas relégué aux oubliettes.  Aujourd’hui, l’innovation ne doit pas traîner trop longtemps, car l’intérêt disparaîtra.  Elle doit aussi représenter une réduction significative des coûts ou une valeur ajoutée remarquable.

L.L. – Vous travaillez en collaboration avec le Groupe CTT de St-Hyacinthe, pourquoi?

R.B. – Oui, car Belt-Tech ne peut se permettre financièrement de garder à l’interne une multitude de différents spécialistes. Les experts du Groupe CTT nous aident à réaliser des projets spécifiques sur demande.

L.L. – Si vous aviez un conseil à donner aux dirigeants quel serait-il?

R.B. – Assurez-vous d’identifier des projets d’innovations dans les secteurs où vous œuvrés. Cela vous permettra de protéger vos principales activités et d’en développer de nouvelles pour assurer la pérennité de votre entreprise. Par contre, comme je l’ai mentionné, il ne faut pas faire de l’innovation en s’isolant. Les coûts sont très onéreux et il faudra, à un certain moment, justifier un retour quelconque. Le produit développé devra atteindre les marchés ciblés dans un délai raisonnablement court.

L.L. – Au-delà de Belt-Tech, existe-t-il un avenir en Amérique du Nord pour l’industrie du textile?

R.B. –  Oui, pour des textiles spécialisés avec des applications spécifiques. Les commodités et volumes de masse ne font pas partie de nos objectifs. L’innovation est la clef du succès; une innovation bien ciblée combinée avec des études de marché bien préparées.

Parfois nous sommes excellents à développer des produits, mais la mise en marché manque. Les projets n’atteignent pas les objectifs escomptés.

_______________________

C’est maintenant votre tour à vous exprimer. Avez-vous une expérience à partager ou des conseils à donner? Ce témoignage vous inspire-t-il?

Je vous invite à me soumettre vos commentaires,

Contribuons à soutenir notre croissance, d’être au service de la réussite des PME pour un monde meilleur!